La Baillaury ou Vallauria

La Baillaury dont le nom indique l'or, est un minuscule torrent fleuve méditerranéen, localisé à Banyuls-sur-Mer dans les Pyrénées-Orientales.

La Baillaury à l'amont de Banyuls-sur-Mer:

Le lit du torrent, creusé dans le schiste des Albères maritimes est en réalité presque tout le temps à sec. Après une crue, il ne reste généralement que quelques flaques éphémères pour tremper sa batée. Lors des grandes crues, la Baillaury parvient exceptionnellement à couler pendant plusieurs jours.
Comme beaucoup de cours d'eau pyrénéens, ce torrent est aurifère et charrie de l'or quand il lui arrive de couler. Il n'a encore jamais été cité comme tel à ma connaissance mais ceux qui l'on nommé ainsi étaient au courant.

Bedrock et alluvions de schiste

Les alluvions sont composées essentiellement de schiste et de quelques blocs de quartz qui semblent provenir de la destruction de veines quartzeuses qui sillonnent parfois le schiste jusque dans le lit du torrent.

Zone fortement minéralisée en fer et quartz:

Veine de quartz,
dans le bedrock du torrent:

Prospectée un peu en amont de Banyuls-sur-mer, la Baillaury, confirme ses promesses toponymiques.
Les classiques placers d'alluvions de méandres déposés dans l'herbe et derrière les obstacles par les fortes crues produisent de 3 à 30 occurrences par batée.


Placers de la Baillaury à Banyuls-sur-Mer,
dans l'herbe des berges et parmi les grosses pierres

La configuration schisteuse du lit en plaques relevées à 45 degrés  face au courant permet d'envisager la découverte de placers de failles intéressants dans les pièges du bedrock.

Or du torrent de Baillaury sur ce placer:
grains d'or minuscules, peu ou pas aplatis.


Taille réelle: de 0,2 à 1 mm maxi

Quelques grains très découpés millimétriques,
généralement quartzeux sont récoltés:

 

Taille réelle: 1 mm maxi

L'or de la Baillaury est composé de petits grains de 0,2 à 1 mm parfois nombreux, les grains millimétriques sont peu fréquents mais présents, avec en général des traces de quartz de la gangue mère.

L'or mercureux bicolore, gris ou sale, présent mais peu abondant sur ce placer, confirme le passé orpaillé, probablement antique, de ce cours d'eau.

Or mercureux de la Baillaury:

les sables lourds sont rares: une pincée de sables noirs ferreux, magnétiques et quelques cristaux de zircon et de grenat noir micrométriques, accompagnés  minuscules paillettes métalliques : plomb, or, magnétite, mais forts intéressants à observer à la binoculaire:

Grenat noir, zircon, or micrométriques:


 


Plaquettes et micro billes de magnétite


[Accueil]